Citations sous le thème LittĂ©rature et Parole


Il y a des hommes qui ne sont point Ă©loquents, parce que leur coeur parle trop haut et les empĂȘche d'entendre ce qu'ils disent.

Chateaubriand, François RenĂ© de   PensĂ©es et PremiĂšres PoĂ©sies


le rÎle propre du poÚte n'est pas de dire ce qui est réellement arrivé, mais de dire ce qui pourrait arriver selon la vraisemblance, ou selon la diversité.

Aristote   PoĂ©tique


La qualitĂ© de l'expression verbale est d'ĂȘtre claire sans ĂȘtre banale.

Aristote   PoĂ©tique


Or le prodigieux est agréable ; j'en donne pour preuve que tous, lorsqu'ils font un récit, en rajoutent toujours, pour produire du plaisir.

Aristote   PoĂ©tique


Il faut préférer ce qui est impossible mais vraisemblable à ce qui est possible, mais incroyable [...]

Aristote   PoĂ©tique


C'est une grande misĂšre que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.

La BruyĂšre, Jean de  


Corneille nous assujettit Ă  ses caractĂšres et Ă  ses idĂ©es, Racine se conforme aux nĂŽtres; celui-lĂ  peint les hommes comme ils devraient ĂȘtre, celui-ci les peint tels qu'ils sont.

La BruyĂšre, Jean de  


La confiance fournit plus Ă  la conversation que l'esprit.

La Rochefoucauld   RĂ©flexions ou Sentences et Maximes morales


Il a des choses une fois dites et bien dites qui ne se rediront plus, du moins comme cela : il faut les noter.

Sainte-Beuve, Charles Augustin   PensĂ©es et maximes


Une citation est la répétition erronée d'une déclaration d'autrui.

Ambrose Bierce  


Aucune réalité humaine n'exprime aussi bien l'idée de destin que les paroles malheureuses et leurs conséquences inexpiables.

AmĂ©lie Nothomb  


Les livres font les Ă©poques et les nations, commes les Ă©poques et les nations font les livres.

AmpĂšre, Jean-Jacques  MĂ©langes littĂ©raires, De l'histoire de la littĂ©rature française


Ce que je sens, c'est un immense découragement, une sensation d'isolement insuportable, une peur perpetuelle d'un malheur vague, une défiance conplÚte de nos forces, une absence totale du désir, une impossibilité de trouver un amusement quelconque. [...] C'est le véritable état de Spleen

Baudelaire  en 1857, dĂ©finition du Spleen


Le PoĂšte est semblable au prince des nuĂ©es. / Ses ailes de gĂ©ant l'empĂȘchent de marcher.

Baudelaire, Charles  


Manier savamment une langue, c'est pratiquer une espĂšce de sorcellerie Ă©vocatoire.

Baudelaire, Charles  


Tout homme bien portant peut se passer de manger pendant deux jours, de poésie, jamais.

Baudelaire, Charles  L'art romantique


Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau

Charles Baudelaire  


L'éloquence est un fruit des révolutions : elle y croit spontanément et sans culture.

Chateaubriand, François RenĂ© de  


Il est des paroles qui ne devraient servir qu'une fois.

Chateaubriand, François RenĂ© de  


Qui ne connaßt la valeur des mots ne saura connaßtre les hommes. Lorsque les mots perdent leurs sens, les hommes perdent leur liberté.

Confucius