Quelle est votre réaction face au clonage?


Réponses%Nb votes
  je suis pour 19.13%35
  je suis contre 35.52%65
  je ne vois pas l'interêt 18.58%34
  je suis pour si c'est thérapeutique 26.78%49


  • ressusciter une espèce animale disparue à l'aide du clonage   Voir le sondage
  • quelle est votre réaction face au clonage?   Voir le sondage
  • quant tu vois une tres belle fille en mini juppe à quoi tu penses en premier   Voir le sondage
  • Que pensez-vous du fait de porter ses chaussette par dessus le bas de son pentalon ? voir
  • Pour qui voterez-vous au second tour de l'élection présidentielle ? voir
  • Etes vous pour le retour de la monarchie en France voir


5 Commentaires    

  1. Anonyme

    Re : je suis pour
    2012-06-04

    pas exagerer!

    • lol

      Re : je suis pour
      2011-11-22

      Mais uniquement pour donner une nouvel air à notre société.
      Dans un but thérapeuthique,certainement pas car le clone meurt et que nous n'avons pas le droit de tuer un être vivant pour en sauver un autre.
      Mais si c'est pour crer en quelque sorte un nouveau type d'humain,oui,tant que celà reste morale.
      Y a plus qu'à remettre l'horloge biologique à zero et le tout est joué.
      Les clones ne servirons pas à faire tout le travail à notre place mais à vivrent comme nous en harmonie.
      Tant que nous n'en abuserons pas tout ira bien!
      Je trouverait déjà stupide de se servir de cette technique pour des gens qui ne peuvent pas avoir d'enfants car beaucoup en profiteraient et abuseraient du clonage.
      Bon,vous l'aurez très probablement compris,si je suis pour le clonage c'est uniquement dans le but de pouvoir cohabiter avec eux et pas de s'en servir comme de vulgaires cobayes de médecine.
      Vive les clones!!!!

      • Anonyme

        Re : je suis pour
        2009-10-23

        je suis pour à 100% car celà pourrait permettre d'accéder à l'immortalité, le vieux rêve de l'humanité. L'homme est mauvais car il est mortel....

        • Laurent

          Réponse à : je suis indécis
          2009-08-14

          chaussette :

          Laurent :

          Le clonage représente l'une des plus grande percées en biologie de ces dernières années. Il faut en profiter à fond, et surtout pas l'entraver. Que ce soit le clonage thérapeutique ou reproductif.
          De toute manière le clonage sera une réalité tôt ou tard qu'on le veuille ou non. Donc le plus tôt sera le mieux. 

          le jour où l'on croisera son double dans la vie sera un triste jour... Tu ne seras plus vraiment toi tu ne sera qu'un toi parmi tant d'autres. seul le clonage thérapeutique mérite que la recherche avance en matière de clonage. 


          Bien. Tout d'abord bravo à celui/celle qui a supprimer mon message, je vois que la liberté d'expression est respectée et que les abus de pouvoir n'ont pas cours. Soyez fier de vous, vous n'avez pas pris la façon la plus facile de vous débarrassez des propos avec lesquels vous n'êtes pas en accord. Trêve d'ironie, venons-en au propos et aux arguments.

          Pour le clonage thérapeutique nous sommes d'accord. Il représente un espoir énorme, et même une imagination fertile aurait du mal à songer à toutes ses applications potentielles. De toute manière la majorité des personnes interrogées a eu la lucidité de percevoir ses promesses, et ce dans n'importe quel sondage sur le sujet.

          Par contre, pour ce qui est du clonage reproductif, les arguments sont comme d'habitude à coté de la plaque :
          "Tu ne seras plus vraiment toi tu ne sera qu'un toi parmi tant d'autres." Ridicule en plus d'être faux : en quoi le fait d'avoir un clone ferait que je ne sois plus vraiment moi ? Qu'un clone sois un copie génétique n'est évidemment pas suffisant pour lui assigner la même identité que moi. Le clone serait un être conscient à part entière. Le fait d'avoir un clone n'altère en rien mon identité, j'existe un point c'est tout. Le clonage reproductif est une reproduction génétique d'un individu, rien de plus et rien de moins. Et non pas une reproduction de l'esprit/conscience d'un individu.  Le fait est qu'un clone serait surtout utile dans un état inconscient, en tant "qu'enveloppe vide" si l'on préfère. Il pourrait servir, par exemple, dans le cas d'un transfert de conscience (science encore hypothétique je vous l'accorde), qu'on appel parfois mind-uploading. Cela nous assurerait de pouvoir déplacer notre "moi" (notre conscience, notre identité d'individu) dans un nouveau corps en cas par exemple de maladie incurable ou d'accident grave.

          Je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse refuser d'accéder à une connaissance aussi fondamentale, surtout sous le couvert d'"objections éthiques" subjectives. Éthique dont la portée dépasse de toute façon le crétin moyen n'ayant d'autres références en la matière que les œuvres de science fiction condamnant (parfois subtilement) le clonage en ne montrant que les mauvais cotés (que toute science, et même tout individu possède de façon inhérente). Il est plus souvent question des vies immoralement détruites avec la bombe atomique que de l'apport énergétique de la fission nucléaire. C'est pourtant la seconde qui se trouve être la plus utile et, heureusement, la plus utilisée. A noter que le clonage reproductif, de part sa nature, ne peut pas œuvrer contre la vie, puisqu'il en est un des fondement. Rappelons enfin que la nature utilise le clonage reproductif, c'est comme cela que nous passons d'une cellule à un fœtus puis à un être humain.

          De toute façon, bien loin des pseudo-problèmes éthiques que le clonage soulève (pour certains), ce qui est absurde c'est le refus d'un fait simple : le clonage reproductif (et de manière générale toute science et/ou technologie visant à apporter une connaissance, un progès) est absolument inévitable, qu'on le veuille ou non. Tôt ou tard, une personne ou un groupe de personnes étudieront le clonage sous toute ses formes. Par exemple dans un pays ne légiférant pas sur cette science, ou dans un pays où la loi à évoluer (et dans ce cas progresser). Donc, je me répète, autant en profiter le plus tôt possible, c'est un question de logique. Ne vous dressez pas contre ce que vous ne pouvez arrêter, acceptez-le et profitez-en. Barack Obama l'a compris et, même s'il refuse le clonage reproductif, a heureusement eu la clairvoyance de libérer les recherches sur les cellules souches et donc au clonage thérapeutique dans son pays.

          Si vous n'êtes pas d'accord avec un commentaire, ne l'effacez pas lâchement, et ne donnez pas votre avis, donnez des arguments.


          • chaussette

            je suis indécis
            2008-12-03

            Laurent :

            Le clonage représente l'une des plus grande percées en biologie de ces dernières années. Il faut en profiter à fond, et surtout pas l'entraver. Que ce soit le clonage thérapeutique ou reproductif.
            De toute manière le clonage sera une réalité tôt ou tard qu'on le veuille ou non. Donc le plus tôt sera le mieux. 

            le jour où l'on croisera son double dans la vie sera un triste jour... Tu ne seras plus vraiment toi tu ne sera qu'un toi parmi tant d'autres. seul le clonage thérapeutique mérite que la recherche avance en matière de clonage.